Inscrivez-vous à nos post-formations

Voici la liste des post-formations. Vous pouvez les télécharger au format PDF en cliquant ici.
Télécharger le formulaire d’inscription en cliquant ici
Avant de vous inscrire, vous certifiez avoir lu et accepté le règlement intérieur ci-dessous

« possibilité de prise en charge dans la limite de vos droits annuels »

LYON / Vendredi 2 et samedi 3 FEVRIER 2018

« Un nouvel âge pour nos cartilages »

Coût adhérents AMIK : 390 €

Formatrice : Bénédicte DUBOIS, kinésithérapeute mézièriste

Objectifs :
– Revoir et mieux comprendre le rôle des cartilages
– Acquérir des techniques pour diminuer la charge au niveau de ceux-ci
– Pouvoir transmettre aux patients des moyens pour soulager leurs articulations
– Proposer des exercices adaptés en vue d’une meilleure utilisation corporelle

MARSEILLE / samedi 26 et dimanche 27 mai 2018

« Intégrer les ATM dans la pratique globale » – module 1

Coût adhérents AMIK : 390 €

Formatrice : Marie SAVAGE, kinésithérapeute mézièriste, membre de l’équipe pluridisciplinaire en consultation de stomatologie du centre hospitalier Lyon Sud.

Objectifs : Approche du fonctionnement, des pathologies et des traitements de l’Articulation Temporo-Mandibulaire (ATM)

– Acquérir les connaissances anatomiques de la région maxillo-faciale et les différentes fonctions oro-faciales (phonation, déglutition, mastication)

– Faire le bilan des ATM : anamnèse, examen clinique, palpatoire, articulaire, musculaire, fonctionnel.

– Apprendre le traitement des dysfonctions articulaires, musculaires et fonctionnelles de l’ATM à travers la globalité

PARIS / vendredi 8 et samedi 9 juin 2018

« Contrôle sensori-moteur chez la lombalgie mécanique avec la Méthode Mézières »

Coût adhérents AMIK : 390 €

Formateur : Jose RAMIREZ, Directeur de la formation à la Méthode Mézières.  Co-directeur de l’IFGM et du Centre de kinésihérapie KineMez à Barcelone. Professeur de l’Université Internationale de Catalogne. Président de l’AMIF

Objectifs :
– Fournir les connaissances nécessaires pour la compréhension du contrôle sensori-moteur chez la lombalgie mécanique
– Réaliser un bilan diagnostique analytique et global à partir de tests cliniques validés
– Intégrer un programme de rééducation global de la région lombo-pelvienne, en suivant les arguments théoriques et pratiques selon l’évidence scientifique.

TOURS / vendredi 15 et samedi 16 juin 2018

« Les scolioses : approche méziériste »

Coût adhérents AMIK : 390 €

Formatrices : Anne-Marie PAQUETTE et Guilhaine BESSOU, kinésithérapeutes mézièristes et praticiennes en gymnastique holistique

Objectifs :
– Mieux connaître  l’origine et l’évolutivité de la pathologie

– Améliorer la prise en charge des scolioses en  développant des nouveaux outils  adaptés aux recherches actuelles

BORDEAUX / vendredi 28 et samedi 29 SEPTEMBRE 2018

« Examen-traitement de la région cervicale et des membres supérieurs »

Coût adhérents AMIK : 390 €

Formateur : Frédéric SIDER , kinésithérapeute mézièriste, Directeur de l’AMIK Formation de  2008 à  2013, Ostéopathe DO et Formateur au Collège Ostéopathique Européen

Objectifs : 

– Mise à niveau de l’examen de cette région anatomique et traitement approprié


TOULOUSE – Vendredi 5 et Samedi 6 OCTOBRE 2018 –

“Cours de révision / recyclage : du bassin à la tête en passant par la respiration”

Coût adhérents AMIK : 390 €

Formateur : Juan Ramón REVILLA , kinésithérapeute méziériste. Co-directeur Formation Mézières AMIK Paris. Professeur et Master en kinésithérapie par l’Université Intérnationale de la Catalogne (UIC), Barcelone. Directeur Centre de Kinésithérapie KineMez. Fondateur et vice-président de l’Asociación Mezierista Iberoamericana de Fisioterapia (AMIF).

 Objectifs :

Réviser et renforcer des connaissances de la méthode Mézières applicables à la pratique clinique : bilan, stratégies thérapeutiques basées sur le raisonnement clinique et des techniques de traitement adaptées à la typologie.

MARSEILLE / samedi 17 et dimanche 18 novembre 2018

« Les pathologies de l’ATM – Module 2 (présence au module 1 obligatoire)

Coût adhérents AMIK : 390 €

Formatrice : Marie SAVAGE, kinésithérapeute mézièriste, membre de l’équipe pluridisciplinaire en consultation de stomatologie du centre hospitalier Lyon Sud

Objectifs :
– Se spécialiser dans les pathologies de l’articulation temporo-mandibulaire (ATM).

– Etre en mesure de faire un diagnostic différentiel quant au type de lésion, afin d’orienter spécifiquement le patient vers une prise en charge pluri-disciplinaire.

– Se perfectionner dans le traitement global en y incluant les ATM pathologiques.

– Faire le lien entre les troubles posturaux et les pathologies de l’ATM.

AMIK FORMATION – REGLEMENT INTÉRIEUR

Ce règlement intérieur a été établi conformément à la loi du 4 juillet 1990 et de son décret d’application du 23 octobre 199I. –

I - HYGIENE ET SÉCURITÉ

Article 1 – Maintien en bon état du matériel Chaque stagiaire a l’obligation de conserver en bon état le matériel qui lui est confié en vue de sa formation. Les stagiaires sont tenus d’utiliser le matériel conformément à son objet. L’utilisation du matériel à d’autres fins, notamment personnelles est interdite. Suivant la formation suivie, les stagiaires peuvent être tenus de consacrer le temps nécessaire à l’entretien ou au nettoyage du matériel.

Article 2 – Utilisation des appareils Les appareils ne doivent être utilisés qu’en présence d’un formateur et sous sa surveillance. Toute anomalie dans le fonctionnement des appareils et tout incident doivent être immédiatement signalés au formateur qui a en charge la formation suivie.

Article 3 – Consignes d’incendie Les consignes d’incendie et notamment un plan de localisation des extincteurs et des issues de secours sont affichés dans les locaux de l’organisme, de manière à être connus de tous les stagiaires. Des démonstrations ou exercices sont prévus pour vérifier le fonctionnement du matériel de lutte contre l’incendie et les consignes de prévention et d’évacuation.

Article 4 – Accident Tout accident ou incident survenu à l’occasion ou en cours de formation doit être immédiatement déclaré par le stagiaire accidenté ou les personnes témoins de l’accident au responsable de l’organisme. La déclaration d’accident le cas échéant, doit être établie par l’entreprise si le stagiaire accidenté est un salarié en formation dans le cadre du plan formation, l’organisme doit alors avertir l’entreprise de l’accident dans les meilleurs délais.

Article 5 – Vestiaire Le vestiaire ou armoire individuelle mise à la disposition de chaque stagiaire pour ses vêtements et objets personnels, doit être tenu dans un constant état de propreté. Celui-ci ne doit l’utiliser que pour l’usage auquel il est destiné. Après en avoir informé les stagiaires, la Direction pourra pour des raisons d’hygiène et de sécurité ouvrir les armoires et vestiaires afin d’en contrôler l’état et le contenu. Le contrôle s’effectuera en présence des intéressés sauf en cas d’empêchement exceptionnel et dans des conditions qui préservent l’intimité à l’égard des tiers non requis.

Article 6 – Boissons Il est interdit aux stagiaires de pénétrer ou de séjourner en état d’ivresse dans les locaux de l’organisme ainsi que d’y introduire des boissons alcoolisées.

Articles 7 – Restaurant Dans le cas où un restaurant existe dans l’enceinte de l’organisme, les stagiaires peuvent y prendre leur repas. L’accès au restaurant n’est autorisé que pendant les heures fixées pour le repas. Il est interdit aux stagiaires de prendre leurs repas dans les locaux affectés à la formation. Seules sont autorisées les collations prises au cours des pauses dans les locaux réservés à cet effet.

Article 8 – Accès au poste de distribution de boissons Les stagiaires auront accès au moment des poses fixées au poste de distribution de boissons non alcoolisées.

Articles 9 – Interdiction de fumer En application du décret 77 1042 du 12 septembre 1977, il est interdit de fumer dans les salles de cours.

II - DISCIPLINE

Article 10 – Horaires Les stagiaires sont tenus de suivre les cours, séances d’évaluation et de réflexion, travaux pratiques, et plus généralement toutes les séquences programmées par l’établissement, avec assiduité et sans interruption. Des feuilles de présence quotidienne seront utilisées par les responsables. Toute absence est subordonnée à l’autorisation écrite du responsable de l’établissement. Les déplacements des stagiaires à l’extérieur de l’organisme, liés à la réalisation des stages seront soumis à l’accord préalable du responsable de stage.L’organisme est dégagé de toute responsabilité en cas d’absence non autorisée.

Article 11 – Absences et retards En cas d’absence ou de retard au stage, les stagiaires doivent avertir le formateur qui a en charge la formation et s’en justifier. Par ailleurs, les stagiaires ne peuvent s’absenter pendant les heures de stage, sauf circonstances exceptionnelles et après avoir prévenu la Direction de l’organisme. Lorsque les stagiaires sont des salariés en formation, dans le cadre d’un plan de formation, l’organisme doit informer l’entreprise de ses absences. Toute absence ou retard non justifié par des circonstances particulières constitue une faute passible de sanction disciplinaire. En outre, pour les stagiaires demandeurs d’emploi rénumérés par l’état ou une région, les absences non justifiées entraîneront en application de l’article R 961.15 du code du travail, une retenue de rénumération proportionnelle à la durée desdites absences.  En cas d’absence pour maladie, le stagiaire doit prévenir ou faire prévenir la Direction de l’établissement dés la première demi-journée d’absence. Dans les 48 heures de l’arrêt ou à son retour si celui-ci a lieu avant ce délai, le stagiaire doit fournir un certificat médical à l’organisme. Sans cette pièce, le stagiaire est considéré comme non excusé et s’expose à des sanctions disciplinaires.

Article 12 – Accès à l’organisme Sauf autorisation expresse de la Direction, les stagiaires ayant accès à l’organisme pour suivre leur stage, ne peuvent y entrer ou y demeurer à d’autres fins, y introduire, faire introduire ou faciliter l’introduction de personnes étrangères à l’organisme, ni de marchandises destinées à être vendues au personnel et aux stagiaires.

Articles 13 – Tenue et comportement Les stagiaires sont invités à se présenter à l’organisme en tenue décente et à avoir un comportement correct à l’égard de toute personne présente dans l’organisme.

Article 14 – Information et affichage La circulation de l’information se fait par l’affichage sur les panneaux prévus à cet effet. La publicité commerciale, la propagande politique, syndicale ou religieuse sont interdites dans l’enceinte de l’organisme. Articles 15 – Responsabilité de l’organisme en cas de vol ou dégradation des biens personnels des stagiaires L’ organisme décline toute responsabilité en cas de perte, vol ou détérioration des objets personnels de toute nature, déposés par les stagiaires dans son enceinte (salles de cours, locaux administratifs, parc de stationnement, vestiaires)

III - ÉCHELLES DES SANCTIONS ET PROCÉDURE DISCIPLINAIRE

Article 16 – Sanctions Tout manquement du stagiaire à l’une des prescriptions du présent règlement intérieur pourra faire l’objet d’une sanction . Constitue une sanction au sens de l’article R 322.3 du code du travail, toute mesure autre que les observations verbales, prises par le Directeur de l’organisme de Formation ou son représentant, à la suite d’un agissement du stagiaire considéré par lui comme fautif, que cette mesure soit de nature à affecter immédiatement ou non la présence de l’intéressé dans le stage ou à mettre en cause la continuité de la formation qu’il reçoit. Selon la gravité du manquement constaté, la sanction pourra consister – soit en un avertissement, – soit en un blâme ou un rappel à l’ordre, – soit en une mesure conservatoire d’exclusion temporaire, – soit en une mesure d’exclusion définitive. Les amendes ou autres sanctions pécuniaires sont interdites. Le Directeur de l’organisme doit informer l’employeur de la sanction prise lorsque le stagiaire est un salarié bénéficiant d’un stage dans le cadre d’un plan de formation d’une entreprise ou bien l’employeur et l’organisme paritaire qui ont pris à leur charge les dépenses de la formation lorsque le stagiaire est un salarié bénéficiant d’un stage dans le cadre d’un congé de formation.

Article 17 – Procédure disciplinaire Le stagiaire à l’encontre duquel le Directeur du centre de formation envisage de prendre une sanction en dehors des observations verbales, sera convoqué à un entretien par lettre recommandée, soit remise au stagiaire contre décharge. La lettre de convocation précise la date, l’heure et le lieu de cet entretien. Le stagiaire peut se faire assister au cours de l’entretien par une personne de son choix, stagiaire ou salarié de l’établissement. La convocation doit faire état de cette faculté. Le Directeur ou son représentant indique le motif de la sanction envisagée et recueille les explications du stagiaire. Dans le cas où une exclusion définitive du stage est envisagée, s’il existe un conseil de perfectionnement en application de l’article L 925 . 2 du code du travail, celui- ci est constitué en commission de discipline où siège le représentant des stagiaires. Il est saisi par son Directeur ou son représentant après l’entretien et formule un avis sur la mesure d’exclusion envisagée. Le stagiaire avisé de cette saisine, est entendu sur sa demande par le commission de discipline et peut être assisté dans les mêmes conditions qu’au cours de l’entretien avec le chef de l’établissement. La commission de discipline transmet alors son avis au chef d’établissement dans le délai d’un jour franc après la réunion. La sanction fait l’objet d’une décision écrite et motivée, notifiée au stagiaire sous la forme d’une lettre qui lui est remise contre décharge ou envoyée en recommandée avec A.R. Elle ne peut intervenir moins d’un jour franc ni plus de 15 jours après l’entretien ou le cas échéant, après la transmission de l’avis de la commission de discipline. Lorsque l’agissement du stagiaire a rendu indispensable une mesure conservatoire d’exclusion temporaire, à effet immédiat, aucune sanction définitive à cet agissement ne sera prise sans que la procédure évoquée ci- dessus avec le cas échéant, consultation du conseil de perfectionnement, ait été observée.

IV - ENTRÉE EN VIGUEUR DU REGLEMENT

Le présent règlement intérieur entre en application à compter du 26 janvier 1992.