L’histoire de la méthode mézières

La Méthode Mézières est une méthode de rééducation globale et individuelle conçue et élaborée dès 1947 par Françoise Mézières, kinésithérapeute. C’est elle qui met au point cette méthode unique, après dix ans de vie professionnelle. Cette passionnée d’anatomie, de physiologie et de gymnastique médicale commence à former quelques élèves à ses découvertes dans les années soixante.

Elle se distingue par une approche originale de l’homme et de la maladie en considérant l’être humain dans son ensemble.
Pour Françoise Mézières, toute partie du corps est en relation avec le reste du corps de par la solidarité des muscles qui s’organisent en chaînes. Pour de multiples raisons, ces chaînes musculaires ont souvent tendance à être trop tendues et raccourcies, ce qui occasionne une limitation de mouvements et déstabilise la statique du corps par le jeu des adaptations et des compensations.
Ainsi, l’art du kinésithérapeute mézièriste va consister à remonter la chaîne des compensations installées au niveau du corps pour débusquer la (ou les) cause(s) primaire(s).
Il utilise pour cela des postures d’étirement qui permettent d’obtenir un allongement, un assouplissement et une détente des chaînes musculaires contractées et/ou rétractées tout en libérant la respiration.
Ces postures concernent le corps dans sa totalité et visent à corriger tous les déséquilibres d’une façon simultanée. Elles réclament la participation active du patient.
Au delà de son action curative, cette méthode a une vocation éducative et préventive. Elle a une répercussion bénéfique sur l’équilibre du système neurovégétatif, permet une réharmonisation du schéma corporel et favorise la prise de conscience des somatisations.

De plus en plus connue du grand public, la Méthode Mézières est pourtant pratiquée en France par plus de 500 kinésithérapeutes diplômés d’Etat, qui proposent à leurs patients une rééducation différente des traitements traditionnels, véritablement vivante, et fondée sur des postures d’étirement de l’ensemble des muscles permettant la réintégration d’un nouveau schéma corporel.